Connexion

logo UdeM

Répertoires Facultés Bibliothèques Plan campus Sites A-Z Mon portail UdeM
Rechercher
logo
Interview avec ... Emmanuelle Bélanger

Emmanuelle Bélanger et son équipe
Emmanuelle Bélanger, à droite.

Je suis née à Québec et dès l’adolescence je m’impliquais dans une maison de personnes âgées. J’ai complété un baccalauréat en anthropologie à l’Université McGill. J’ai ensuite obtenu une maîtrise en sciences sociales à l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas. Après quelques mois en Asie, je suis revenue à Montréal pour faire un doctorat sur la prise de décision en soins palliatifs aux départements de psychiatrie et de médecine familiale de l’Université McGill. J’ai été bénévole dans une unité de soins palliatifs pendant 5 ans et j’ai fait un an d’observation dans ce milieu de soins. J’ai finalement complété un stage postdoctoral sur la promotion de la santé et l’épidémiologie sociale du vieillissement à l’IRSPUM.

En ce moment, je suis chercheuse régulière à l’IRSPUM et au Département de médecine sociale et préventive de l’ESPUM.

Parlez-nous...

… de vos travaux actuels

Mes travaux portent sur les soins palliatifs et sur la promotion de la santé chez les personnes âgées.

Je développe deux projets de recherche liés à la nouvelle loi québécoise sur l’aide médicale à mourir. L’accès aux soins palliatifs est essentiel afin de s’assurer que les patients qui font une demande d’euthanasie sont bien informés et ont bénéficié d’un contrôle de symptômes adéquat. Le groupe de recherche dans lequel je fais partie étudie la façon de présenter les options de soins de fin de vie aux patients ayant fait une demande d’euthanasie. Ce premier projet adopte un devis de recherche qualitatif afin d’explorer ces nouveaux processus décisionnels et leurs impacts sur la pratique des soins palliatifs. Le deuxième projet vise à documenter l’état des soins de fin de vie en centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) et à déterminer si d’offrir aux médecins de famille un accès à des téléconsultations avec des équipes de soins palliatifs spécialisées améliore le contrôle des symptômes pour les patients ayant un pronostic limité.

J’étudie aussi les discours positifs entourant le vieillissement, comme le vieillissement actif ou réussi. Cette dernière étude tente d’intégrer des mesures objectives du vieillissement réussi, comme l’absence de maladies chroniques, avec la perspective des personnes âgées pour développer un concept centré sur la personne. Notre groupe utilise un cadre théorique pour étudier les déterminants sociaux du vieillissement réussi et la relation entre les comportements individuels et l’environnement social. Nous utilisons la base de données de l’étude internationale sur la mobilité au cours du vieillissement (IMIAS) menée par Maria-Victoria Zunzunegui, professeure titulaire à l’ESPUM et chercheuse régulière à l’IRSPUM, qui repose sur un échantillon de personnes âgées de 65 et 74 ans vivant dans quatre pays différents.

…d'un problème majeur dans votre milieu de recherche

L’accès aux soins palliatifs pour les patients souffrant de maladies autres que le cancer s’avère problématique. Cette observation se confirme tant dans notre recherche au Québec que dans les écrits scientifiques s’inscrivant dans d’autres contextes. Les trajectoires de fin de vie sont particulièrement longues et difficiles à prédire pour les personnes âgées souffrant de multiples maladies chroniques ou de maladies neurodégénératives, ce qui pose des défis pour l’organisation des soins palliatifs.

…de ce que vous faites pour régler ce problème

Les changements législatifs récents en soins palliatifs incluent le mandat d’étendre l’accès à ces soins dans la communauté, incluant les CHSLD. Un de nos projets se penche justement sur ce problème et tente d’intégrer de nouvelles technologies afin de garantir un contrôle de symptômes adéquat, particulièrement chez les personnes âgées vivant dans la communauté, qu’elles soient atteintes d’un cancer ou de toute autre maladie terminale.

…d'un mythe qui perdure dans votre milieu

Deux me viennent immédiatement en tête. D’abord, que les soins palliatifs sont un endroit où on donne des soins, alors qu’il s’agit plutôt d’une approche aux soins pour les patients atteints de maladies terminales et leurs familles, il est donc tout à fait possible d’offrir des soins palliatifs dans différents milieux de vie comme le domicile ou les résidences pour personnes âgées. Ensuite, qu’il est impossible de bien vieillir en ayant des maladies chroniques, alors que la majorité des personnes âgées canadiennes ont au moins une maladie chronique et se disent très satisfaites de leur qualité de vie.

…de vos collaborations avec vos partenaires

J’ai développé une forte collaboration avec l’équipe de soins palliatifs de l’Hôpital Mont-Sinaï à Côte Saint-Luc depuis le début de l’année 2015. Plusieurs professionnels de la santé, comme les Dres Golda Tradounsky et Anna Towers, sont impliqués de près dans mes projets de recherche en soins palliatifs. Ils offrent une expertise clinique précieuse et sont des partenaires indispensables pour assurer la faisabilité des projets ayant lieu dans divers milieux cliniques.

…d'une mise en application concrète de vos résultats de recherche

En travaillant directement avec des cliniciens, il est plus facile de mettre en application les résultats de notre recherche. Je fais des efforts concrets pour viser des problématiques de recherche d’intérêt pour les cliniciens. Par exemple, si l’utilisation de téléconsultations avec des équipes de soins palliatifs améliore le contrôle de symptômes pour les patients en fin de vie dans les CHSLD, il s’agit d’une intervention que nous pouvons proposer dans d’autres milieux. Dans le passé, j’ai aussi contribué à développer un outil d’enseignement interactif web au sujet du contrôle de la douleur qui est maintenant utilisé auprès des étudiants en médecine de l’Université McGill.

…du but que vous vous fixez

Mon but est de contribuer à étudier les grands défis et changements auxquels nous faisons face actuellement, notamment le vieillissement de la population et la nouvelle politique d’aide médicale à mourir. Ce sont des problématiques qui ont grand besoin d’attention dans le contexte actuel et qui me passionnent sincèrement. Ultimement, j’espère que mes travaux de recherche pourront contribuer à promouvoir une bonne qualité de vie et de fin de vie pour nos aînés.

ACCUEIL  |  BOTTIN DE L'IRSPUM  |  POUR NOUS JOINDRE  |  AVIS LÉGAUX  |  PLAN DU SITE
escort kusadasi
bitcoin casino
astropay bozdurma
gazianteplie.com izmir escort
Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
escort tunceli escort usak
tekirdag escort kirikkale escort
izmir escort bayan
huluhub.com
video bokep
escort kusadasi
escort ankara bayan pendik escort
izmit escort didim escort denizli Escort kibris escort bayan