Connexion

logo UdeM

Répertoires Facultés Bibliothèques Plan campus Sites A-Z Mon portail UdeM
Rechercher
logo
Interview avec ... Pascale Lehoux

Pascale Lehoux

J’ai grandi dans la forêt, entourée de chiens, de chats et de chevaux. J’ai complété un baccalauréat en design industriel, une maîtrise en aménagement (urban design dans le monde anglo-saxon) et un Ph. D. en santé publique à l’Université de Montréal. J’ai effectué un stage postdoctoral à l’Université d’Amsterdam, en Science and Technology Dynamics.

Je suis professeure titulaire au Département d’administration de la santé et détiens la Chaire de l’Université de Montréal sur l’innovation responsable en santé (2015-2018).

Parlez-nous...

… de vos travaux actuels

Mes travaux portent sur l’innovation technologique dans les systèmes de soins et, plus spécifiquement, sur la conception, le financement et la production de l’innovation responsable.

Je viens tout juste d’obtenir un financement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) à travers le volet Fondation. C’est un financement qui a la particularité d’être programmatique, ce qui implique de concevoir notre recherche sur un horizon de 7 ans. C’est comme construire un quartier au lieu de se limiter à une maison!

Notre équipe va examiner au Québec, en Ontario, en France et au Brésil comment la finance sociale, qui poursuit simultanément un rendement économique et social, permet à des entreprises reposant sur l’entrepreneuriat social de développer et de mettre en marché des innovations responsables. Ces nouvelles manières de faire émergent à différents endroits dans le monde et ont en commun la volonté de sortir des ornières trop étroites établies par la recherche stricte du rendement économique.

Dans des secteurs tels que la santé des adolescents, les maladies chroniques et le vieillissement, le besoin d’innovations qui favorisent l’implication et l’autonomie des patients est grand et ce sont des terreaux fertiles pour repenser les liens entre innovation, économie et santé publique.

…d'un problème majeur dans votre milieu de recherche

Le problème auquel je me heurte souvent est la présomption générale qui règne quant à la valeur de l’innovation technologique en santé et qui lui est très favorable. Réfléchir de façon critique sur les manières établies de concevoir l’innovation devient difficile, comme si ces manières de penser et de faire étaient indiscutables ou incontournables.

Or, la direction que prend l’innovation technologique en santé dépend largement du capital de risque et des règles spéculatives des marchés financiers. Ceux qui développent des innovations doivent viser d’abord les grands marchés et démontrer que leur entreprise soutient une croissance rapide. On aboutit avec des technologies très coûteuses, que les systèmes de soins peinent souvent à intégrer et qui répondent mal aux besoins de santé les plus pressants. Enfin, la majorité des entreprises qui ont créé ces innovations se font acquérir par de grandes firmes étrangères. Le bilan en termes de politique publique est mitigé, aussi bien du côté de la santé publique que des politiques économiques.

…de ce que vous faites pour régler ce problème

J’ai créé le blogue Hinnovic en 2008 afin de partager avec un public élargi des résultats de recherche et des analyses critiques qui éclairent d’où viennent les innovations en santé et leurs implications pour les systèmes de soins et la santé publique. Sur ce blogue, nous faisons intervenir des chercheurs et des organisations qui proviennent de différents endroits dans le monde et nos lecteurs reflètent également cette grande diversité géographique.

Puisque notre recherche est financée par des fonds publics, Hinnovic est un véhicule qui permet de retourner au public une partie de ses retombées, en remplissant sa mission qui est de « transformer la manière de penser l’innovation ».

…d'un mythe qui perdure dans votre milieu

L’idée que la plus récente technologie est nécessairement meilleure que la précédente est un mythe largement partagé qui met en péril la pérennité des systèmes de soins. Le remède contre ce mythe est de lire sur l’histoire des sciences et des technologies afin de saisir que certaines innovations se sont avérées plus néfastes que bénéfiques ou encore de visiter des villes médiévales pour comprendre qu’une technologie bien conçue est d’abord une technologie qui est durable.

…de vos collaborations avec vos partenaires

Je suis instinctive et cherche des atomes crochus entre des individus et des organisations qui ont rarement l’occasion d’interagir ensemble. Des liens durables se tissent et portent fruit.

Par exemple, mon équipe a organisé au fil des ans des évènements d’échange et de transfert de connaissances sur mesure réunissant, par exemple, des chercheurs, des organismes de financement de la recherche et des journalistes scientifiques, ou encore des cliniciens, des représentants d’associations de patients et des développeurs de technologies médicales.

Plusieurs de nos évènements exploitent des outils multimédias et rejoignent un public élargi comme notre TEDx Design pour la santé ou notre Bar des sciences sur la vaccination contre le VPH.

…d'une mise en application concrète de vos résultats de recherche

La mise en application des résultats de ma recherche se fait généralement de manière diffuse, au fil des échanges avec des milieux non universitaires.

Notre plus récent projet, « Dessine-moi un futur! », a consisté en un exercice de prospective technologique lors duquel des membres du public ont été invités à débattre de la désirabilité de trois technologies fictives et des dilemmes personnels et sociétaux qu’elles poseraient en 2030-2040. Nous avons rejoint une soixantaine de participants, âgés de 19 à 72 ans, tous enthousiastes à l’idée de contribuer à une réflexion sur le changement technologique en santé.

…du but que vous vous fixez

Le but que je poursuis est d’exercer ce métier d’universitaire —que j’aime profondément— le mieux possible et malgré un environnement qui lui coupe souvent les ailes. Je pratique alors une sorte de yoga intellectuel qui m’amène à « innover dans la résilience ».

Il y a dans cette posture une grande dose de détermination, mais aussi la conviction que la recherche doit évoluer et permettre à nos sociétés d’évoluer.

D’ailleurs, j’aime beaucoup revoir les étudiants à qui j’ai enseigné par le passé parce qu’ils me remémorent instantanément la raison profonde pour laquelle j’exerce mon métier. Infléchir des trajectoires individuelles qui contribuent à transformer le monde, c’est puissant!

ACCUEIL  |  BOTTIN DE L'IRSPUM  |  POUR NOUS JOINDRE  |  AVIS LÉGAUX  |  PLAN DU SITE
escort kusadasi
bitcoin casino
astropay bozdurma
gazianteplie.com izmir escort
Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
Pornolar sikis izle, turk sex

pornolar

turk porn

turk sex sikis seyret

porno hd izlemek icin en ideal sex sitesi.
escort tunceli escort usak
tekirdag escort kirikkale escort
izmir escort bayan
huluhub.com
video bokep
escort kusadasi
escort ankara bayan pendik escort
izmit escort denizli Escort
mobile screening plants